Les coopératives, un lien idéal pour développer sa spiritualité au travail ? Les leçons à tirer de la philosophie du travail de Simone Weil - Audencia Access content directly
Journal Articles RIMHE : Revue Interdisciplinaire Management, Homme(s) & Entreprise Year : 2013

Les coopératives, un lien idéal pour développer sa spiritualité au travail ? Les leçons à tirer de la philosophie du travail de Simone Weil

Christine Noël Lemaitre
  • Function : Author
  • PersonId : 933273
Séverine Le Loarne
  • Function : Author
  • PersonId : 866676

Abstract

This article questions the existing links between working conditions within cooperatives and the possibility to achieve a real spiritual experience within such organizations. Cooperatives, and generally speaking firms from the social business, are, thus, often perceived as to be a protected world, in which workers can express and develop themselves free. By this way, they could realize themselves through work. Such an attempt is not original per se and is aligned with the definition of social business, whose raison d'être relies in giving the core place to individuals within working organizations. In the social business field, cooperatives propose an interesting twist to existing governance structures of working organizations and start to interest many scholars. On a purely theoretical level, cooperatives should combine traditional economic imperatives and human based management. By securing jobs thanks to the control of the strategy of the organization by workers themselves, and not by any other stakeholder such as pensions funds, cooperatives are perceived as to be the alternative, avoiding delocations and factory closings due to a too low profitability. Far beyond these motivations for more secure jobs, recent research sheds last on the motivation for a better well being at work. However, it is really true? Here the article questions the concept of spirituality at work in cooperatives through the philosophy of Simone Weil, who precisely worked on such a topic during the 30ies.
L'enjeu de cet article est d'interroger les liens existants entre le mode d'organisation du travail émergeant d'une structure de l'économie sociale et solidaire, la coopérative, et les conditions de " pensabilité " d'une véritable spiritualité au travail. Certains voient, en effet, dans l'économie sociale et solidaire une sorte de lieu protégé, dans lequel les salariés pourraient devenir acteur de leur travail et espérer atteindre une forme d'épanouissement professionnel et personnel. Ces espoirs semblent légitimes au regard de la définition même de l'économie sociale et solidaire qui ambitionne de placer la personne humaine au centre du développement économique et social. Dans le champ de l'économie sociale et solidaire, les coopératives constituent un modèle alternatif de gouvernance et d'organisation du travail particulièrement intéressant qui suscite à l'heure actuelle un regain d'intérêt de la part des chercheurs en management et des entrepreneurs. Sur un plan purement théorique, la coopérative, en particulier, devrait favoriser la mise en place d'un management centré sur la dimension sociale de l'entreprise tout en visant à atteindre des objectifs économiques classiques. En garantissant la sécurisation de l'emploi grâce au contrôle de la stratégie de l'entreprise par les salariés et non par des parties prenantes externes, comme des fonds de pension, le recours à la forme coopérative est présenté a priori comme un moyen d'éviter les délocalisations ou les fermetures de l'activité pour cause de rentabilité trop faible. Au-delà de ces motivations " sécuritaires ", des recherches récentes sur les coopératives mettent en évidence une attente de bien-être au travail de la part des salariés. Pourtant, ces attentes sont-elles réalistes ? Peuvent-elles être toujours satisfaites ? En reprenant une lecture de la spiritualité au travail par le philosophe Simone Weil, cet article tend à montrer que la coopérative ne constitue pas en soi un instrument garantissant la démocratie organisationnelle et l'épanouissement de l'homme au travail.

Dates and versions

hal-00854271 , version 1 (26-08-2013)

Identifiers

Cite

Christine Noël Lemaitre, Séverine Le Loarne. Les coopératives, un lien idéal pour développer sa spiritualité au travail ? Les leçons à tirer de la philosophie du travail de Simone Weil. RIMHE : Revue Interdisciplinaire Management, Homme(s) & Entreprise, 2013, 8, p. 19-39. ⟨10.3917/rimhe.008.0019⟩. ⟨hal-00854271⟩
243 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More